Test du Honor 20 Pro : l’équilibre dans la force

Annoncé juste après la sanction américaine contre le groupe Huawei, le Honor 20 Pro a eu une sortie difficile, c’est le moins qu’on puisse dire, et a longtemps été repoussé. On ignorait même si le smartphone sortirait un jour, puisqu’il n’avait pas reçu sa certification Google à temps. Mais c’est désormais le cas et le Honor 20 Pro est finalement disponible. De quoi faire face aux mastodontes que sont OnePlus et Xiaomi ? C’est ce qu’on va voir dans ce test complet.

Le Honor 20 Pro

Fiche technique

Modèle Honor 20 Pro
Version de l’OS Android 9.0
Interface constructeur Magic Live UI
Taille d’écran 6.26 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 412 ppp
Technologie IPS LCD
SoC Kirin 980
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Mali-G76
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go
MicroSD Non
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 MP
Capteur 2 : 18 MP
Capteur 3 : 8 MP
Appareil photo (frontal) 32 MP
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 + A2DP + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d’empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 4000 mAh
Dimensions 74 x 154.6 x 8.4mm
Poids 182 grammes
Couleurs Noir, Bleu
Prix 599€
Fiche produit

Cet exemplaire a été prêté par la marque.

Notre test en vidéo

Lien YouTube

Design

De prime abord, le Honor 20 Pro ressemble comme deux gouttes d’eau au Honor 20 que l’on a pu tester le mois dernier. C’est logique, puisque les deux smartphones ont été présentés au même moment et ne se distinguent que sur les caractéristiques techniques.

Le Honor 20 Pro

On retrouve ainsi une façade complètement similaire avec un grand écran percé de 6,26 pouces, on y reviendra. Et puis… c’est tout. Avec un écran qui occupe 91 % de la surface du smartphone, on se retrouve logiquement avec des bordures très fines, de 3 mm sur les côtés, 4 mm en haut et 5,5 mm en bas.

Au dos, le Honor 20 Pro reprend là aussi la même configuration que le Honor 20, avec un module photo positionné à la verticale, en haut à gauche. On distingue néanmoins une première différence avec le Honor 20 sur ce module, puisqu’il est plus épais et que le flash est intégré sur le côté, juste en dessous du capteur macro. Pour le reste, le coloris du dos se veut plus original encore que sur le Honor 20. On retrouve le double reflet, mais également une teinte plus sombre sur les côtés, à mesure qu’on s’éloigne du centre du smartphone. Sur le modèle violet qu’on a testé, la couleur vire ainsi au bleu sombre lorsqu’on s’approche des rebords. Comme toujours avec Honor, on aime ou on déteste, mais ce choix de matériau et d’effet a le mérite d’être original.



Pas de lecteur d’empreintes sous l’écran ou au dos, puisqu’il est logé, comme sur le Honor 20, le Samsung Galaxy S10e ou le Sony Xperia 1 sur la tranche droite de l’appareil. Il s’agit d’ailleurs de la touche de veille qui vous permettra donc de déverrouiller en même temps le smartphone. Un emplacement plutôt bien pensé, puisqu’il permet de déverrouiller facilement l’appareil avec le pouce lorsque vous le tenez en main, ou avec l’index lorsqu’il est posé sur une table. Attention néanmoins, si ce choix sera très pratique pour les droitiers, il nécessitera un peu de contorsion pour les gauchers afin d’atteindre le capteur avec l’index.

Juste au-dessus de ce bouton de veille/lecteur d’empreintes, on va retrouver les deux touches de volume. Sur la tranche gauche, c’est là que se situe la trappe pour double carte nano-SIM. En haut, le Honor 20 Pro intègre un blaster infrarouge et en bas, on peut accéder à la prise USB-C et à la grille de haut-parleur. Et c’est tout. En effet, comme le Honor 20, le Honor 20 Pro n’offre pas de prise casque pour connecter directement un casque. Il vous faudra donc passer par du Bluetooth, le casque USB-C fourni ou un adaptateur USB-C/jack, qui n’est pas intégré à la boîte.

Le Honor 20 Pro

Dans l’ensemble, le Honor 20 Pro propose de belles finitions, comme sur son petit frère. Le smartphone est assez agréable à prendre en main grâce à son format contenu. S’il est légèrement plus épais que le Honor 20, et plus lourd de 8 grammes, son dos légèrement plus arrondi le rend tout aussi simple à utiliser. On notera néanmoins que l’excroissance du module photo peut avoir tendance à la faire gondoler lorsqu’on l’utilise à plat sur une table. Dommage aussi que le Honor 20 Pro ne bénéficie d’aucune certification d’étanchéité.

Écran

Le Honor 20 Pro dispose d’un écran LCD de 6,26 pouces avec une définition de 2340 x 1080 pixels. Une définition que l’on a désormais l’habitude de voir sur les écrans Full HD+ au ratio 19,5:9. De quoi permettre une densité de 412 pixels par pouce assez confortable pour ne pas distinguer deux pixels entre eux lors d’une utilisation normale, hors cas de réalité virtuelle.

L’écran sans encoche du Honor 20 Pro

Comme sur le Honor 20 ou le Honor View 20 avant lui, le Honor 20 Pro utilise un écran percé, mais avec une technologie LCD. Dommage quand on sait qu’à ce prix de 599 euros, la plupart des concurrents utilisent un écran OLED. Il faut cependant dire que Samsung monopolise actuellement les écrans percés Amoled qu’il est le seul à utiliser sur ses smartphones. On appréciera néanmoins que le poinçon du Honor 20 Pro soit moins large que celui des smartphones Samsung, avec 4,5 mm de diamètre, contre 6 mm sur les S10 de la marque coréenne.

Comment sont testés les smartphones chez FrAndroid ?

De prime abord, on remarque que l’écran est assez lumineux, même pour une utilisation en plein soleil. Il a cependant tendance à tirer vers le bleu avec son mode d’affichage « vif » et sa température « par défaut ». Du côté du contraste, même si on est loin du niveau d’une dalle OLED, le Honor 20 Pro s’en sort plutôt convenablement dans la plupart des cas. On notera que comme toujours sur EMUI/Magic UI, il est possible de modifier ces paramètres d’affichage dans les menus du smartphone.



À l’aide du logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Display, nous avons pu mesurer l’écran du smartphone à la sonde. En mode normal avec la température par défaut, nous avons ainsi mesuré une température à 6988K, qui tire donc davantage vers le bleu. Pour rappel, la température de référence de la lumière blanche — celle du soleil — est à 6500K. Le contraste est quant à lui mesuré à 995:1, une mesure assez correcte, dans la moyenne pour du LCD. La luminosité maximale monte quant à elle à 389 cd/m². Du côté des couleurs, ce mode permet d’afficher 109 % du spectre sRGB, mais seulement 73% de l’espace colorimétrique DCI-P3. Enfin, le Delta E2000 moyen — qui mesure la différence entre une couleur affichée et celle qui est censée être affichée — est de 4,5. Un chiffre assez correct, puisqu’on considère généralement que le Delta E est bon lorsqu’il est compris entre 3 et 5.

L’écran du Honor 20 Pro tire clairement vers le bleu

Nous avons également mesuré la qualité de l’écran avec le mode d’affichage vif et la température chaude. On passe alors à une couleur bien plus bleue, à 7676K, mais une luminosité maximale plus importante de 405 cd/m². Surtout, ce mode permet d’afficher bien plus de couleurs en permettant de couvrir 158 % de l’espace sRGB et 99,2 % du spectre DCI-P3. On notera cependant que cela se fait sur l’autel du respect colorimétrique, puisque le Delta E2000 moyen passe alors à 5,31.

Logiciel

Du côté du logiciel, le Honor 20 Pro est doté d’Android 9.0 Pie avec l’interface Magic UI 2.1. Sans surprise, c’est exactement la même que sur le Honor 20 sorti il y a deux mois. Du côté des mises à jour de sécurité, si le smartphone est fourni de base avec le patch du 5 juin, il nous a rapidement proposé une mise à jour intégrant le patch de sécurité de juillet. Un bon point.




Sans trop nous répéter, on rappellera donc que l’interface Magic UI 2.1 du Honor 20 Pro est en tous points semblable à celle d’EMUI sur les appareils Huawei. On retrouve donc de base un launcher sans tiroir d’applications, même s’il est possible de l’activer dans les paramètres de l’écran d’accueil. On peut également inverser les boutons de retour et du multitâche pour retrouver une organisation identique aux smartphones Samsung. L’interface propose également de la navigation gestuelle pour ceux qui voudraient se passer des boutons. En revanche, en l’absence d’écran OLED, Honor a choisi de ne pas intégrer de mode sombre, jugeant qu’il ne servirait à rien sans l’économie d’énergie. Dommage.





Dans l’ensemble, l’interface du Honor 20 Pro est comme toujours très complète avec de nombreuses options de personnalisation possible. Néanmoins, on pourra regretter un choix de design des icônes qui commence à dater et surtout une perte de place en activant le tiroir d’applications. On aurait préféré pouvoir l’ouvrir d’un simple glissement de doigt, comme c’est le cas sur nombre d’interfaces, plutôt qu’avec un bouton dédié qui prend de la place sur le dock. Autant dire qu’on attend beaucoup de la prochaine version d’EMUI/Magic UI qui arrivera d’ici début septembre en bêta.

On notera également que le Honor 20 Pro profite d’une LED de notification intégrée directement dans la grille de haut-parleur au-dessus de l’écran. Par ailleurs, le smartphone bénéficie des deux principales solutions de déverrouillage biométrique : le lecteur d’empreintes et la reconnaissance faciale.

Le lecteur d’empreintes du Honor 20 Pro

Le lecteur d’empreintes est positionné sur la tranche droite du smartphone, se fondant avec la touche de mise en veille. Un bon emplacement comme on l’a vu précédemment, et une solution qui permet un déverrouillage très rapide. C’est à se demander pourquoi davantage de constructeurs ne proposent pas cette formule tant les lecteurs sous l’écran ont parfois du mal à lire rapidement les empreintes.

Pour la reconnaissance faciale, celle-ci est suffisamment sécurisée pour ne pas s’activer lorsqu’on montre une simple photo au smartphone. Elle est par ailleurs très rapide et s’activer automatiquement lorsqu’on soulève le Honor 20 Pro. Pratique pour un déverrouillage rapide sans prise de tête.

Audio

On l’a vu plus tôt, le Honor 20 Pro ne propose pas de prise casque. Il faudra donc nécessairement brancher un adaptateur dans la prise USB-C pour profiter de son casque filaire, ou connecter un casque ou des écouteurs en Bluetooth.




On notera que le smartphone est assez complet en termes de connectique Bluetooth, puisqu’il est compatible avec la norme 5.0 permettant une meilleure stabilité et longueur du signal, ainsi qu’avec les codecs aptX, aptX HD, HWA et LDAC pour une meilleure transmission du signal sonore.

Avec un casque Bluetooth connecté, le Honor 20 Pro permet d’accéder au menu « Huawei Histen » dans les paramètres sonores. Il est alors possible de modifier le mode de lecture entre automatique, audio 3D, naturel et standard. Ce dernier a l’intérêt d’intégrer un égaliseur dix bandes qui vous permettra donc d’adapter le son à vos préférences musicales. En branchant un casque USB-C, on peut également accéder à un menu « type de casque » qui vous permet de préciser si vous écoutez la musique sur des oreillettes, des écouteurs ou sur un casque, et d’adapter le son en fonction.

Le haut-parleur du Honor 20 Pro

Enfin, le Honor 20 Pro ne propose qu’un seul haut-parleur mono pour l’écoute de musique, de films ou pour les sessions de jeux vidéo. Intégré à la tranche inférieure, à droite de la prise USB-C, il envoie un son assez équilibré dans les basses comme dans les aigus ou les médiums même si on pourra regretter une légère tendance à la saturation à volume maximal dans les aigus. Le volume maximum du smartphone est néanmoins très bon puisque nous l’avons mesuré, à une trentaine de centimètres, à 83 dBa, soit proche de l’équivalent d’un sèche-cheveux.

Photo

L’appareil photo du Honor 20 Pro

La principale différence entre le Honor 20 Pro et son petit frère, le Honor 20, réside dans la partie photo. Si l’on va retrouver quatre appareils au dos sur le modèle le plus premium, ce ne sont pas les mêmes que sur le Honor 20. Ainsi, de haut en bas, on va retrouver :

  • Ultra grand-angle : 16 MP, équivalent 17 mm (f/2,2)
  • Objectif principal : capteur IMX586 48 MP (pixel binning), équivalent 26 mm (f/1,4)
  • Téléobjectif : 8 MP, équivalent 78 mm (f/2,4)

Enfin, sur le côté, Honor a repris l’idée de son objectif super macro avec capteur de 2 mégapixels. Si cet appareil est identique à celui qu’on trouvait sur le Honor 20, on constate que Honor propose une plus grande ouverture sur son objectif principal, qui passe de f/1,8 à f/1,4. De quoi assurer des clichés plus lumineux et donc plus détaillés. Surtout, la marque a abandonné l’appareil de 2 mégapixels dédié au mode Portrait pour le remplacer par un appareil photo avec téléobjectif permettant d’opérer un zoom x3 par rapport à l’objectif principal. On notera par ailleurs qu’il existe un zoom hybride dans l’application pouvant monter jusqu’à un équivalent 130 mm (zoom x5).

Dans l’ensemble, voici donc les différentes focales disponibles sur le Honor 20 Pro, de l’ultra grand-angle au zoom x5 (de la gauche vers la droite) :
















Dans l’ensemble, on constate que les couleurs sont bien respectées. Le Honor 20 Pro propose par ailleurs un module ultra grand-angle qui ne vient pas trop déformer les formes grâce à une bonne correction de la distorsion optique.

Passons rapidement sur le module « super macro », puisqu’il s’agit du même appareil photo que sur le Honor 20 :







Dans l’ensemble, on pourra donc profiter de clichés corrects, mais à condition d’avoir bien géré la prise de vue. Rappelons en effet que cet appareil ne propose pas de mise au point variable. Il faudra nécessairement se placer à 4 cm du sujet pour avoir un bon focus. Un petit peu plus ou un petit peu moins et c’est flou. Si l’on ajoute le fait que les clichés sont très peu détaillés avec une définition de seulement 2 mégapixels, on réalisera rapidement qu’il est plus pratique de prendre des photos avec l’appareil principal puis de couper dedans pour profiter d’un effet similaire.









En plein jour avec une bonne luminosité, le Honor 20 Pro propose de très bonnes photos. Le smartphone n’a pas trop de mal à gérer les fortes plages dynamiques avec des zones sombres et d’autres, comme le ciel, bien plus lumineuses. Les couleurs sont bien mises en avant et le niveau de détail, notamment les feuilles des arbres, reste particulièrement bon.






En intérieur, avec une luminosité plus basse, mais plus homogène, le Honor 20 Pro s’en tire là encore avec les honneurs. Les photos sont suffisamment lumineuses, on ne constate ni grain ni flou de bougé et les couleurs restent particulièrement vives. On n’assiste pas, comme c’est parfois le cas, à une sorte de voile blanc par-dessus l’image pour exposer artificiellement la photo.

Enfin, de nuit, le Honor 20 Pro propose comme la plupart des appareils du groupe Huawei, un mode dédié. Celui-ci va vous permettre de capturer plusieurs clichés à plusieurs expositions pendant 5 à 20 secondes (selon votre stabilité). Ainsi, le smartphone va générer un cliché en HDR++++ qui va permettre d’éclairer les zones sombres tout en atténuant les zones plus lumineuses. Ci-dessous, vous pouvez découvrir la différence entre un cliché en mode automatique (à gauche) et en mode nuit (à droite) :


On notera par ailleurs que le mode cliché nocturne est disponible avec les trois objectifs principaux du Honor 20, qu’il s’agisse du module principal, de l’ultra grand-angle ou du téléobjectif. Toutes les photos suivantes ont été capturées avec ce mode nuit :








Dans l’ensemble, ce mode « cliché nocturne » permet donc de bien profiter des scènes de nuit avec un bon niveau de lumière même dans un ciel sombre où on distingue à peine les nuages. Force est de constater que le Honor 20 Pro n’arrive pas au niveau du Google pixel 3 — ou du Pixel 3a — mais les performances sont plus que convenables et parmi les meilleures sur cette gamme de prix.




Pour le mode Portrait, le Honor 20 Pro parvient relativement bien à détacher la silhouette du sujet de l’arrière-plan, mais comme toujours, cela passe par l’impossibilité de profiter d’un mode HDR automatique. Dommage, même si c’est une habitude chez tous les constructeurs. La couleur de la peau est plutôt bien retranscrite, même si le smartphone aura tendance à pousser un peu trop le rouge.




En façade, l’appareil photo pour les selfies profite d’un capteur de 32 mégapixels et d’une optique équivalent 25 mm (f/2). On retrouve logiquement les mêmes problèmes que sur le capteur arrière principal avec l’impossibilité de profiter du HDR en même temps que du mode Portrait. Par ailleurs, l’appareil est un peu moins lumineux et ça se voit avec une tendance à surexposer artificiellement la peau, notamment en intérieur.

Le poinçon dans l’écran du Honor 20 Pro avec la caméra pour les selfies

Enfin, pour la vidéo, le Honor 20 Pro est capable de capturer des séquences en 4K à 30 images par seconde avec l’appareil photo arrière. Malheureusement, la stabilisation est loin d’être exceptionnelle.

Lien YouTube

Pour l’appareil photo avant, la définition est limitée à du seul Full HD à 30 images par seconde. Là encore, la stabilisation est loin d’être optimale.

Lien YouTube

Performances

Comme le Honor 20, le Honor 20 Pro est doté de la puce Kirin 980 de HiSilicon. C’est le même processeur qui équipait également le Honor View 20, mais aussi les Huawei Mate 20, Mate 20 Pro, P30 et P30 Pro. En somme, c’est actuellement la puce la plus performante du groupe chinois en attendant la prochaine génération, attendue avec les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro.

Le Honor 20 Pro

À ce Kirin 980, Honor a ajouté 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage, sans extension possible par carte microSD. Une configuration qui se veut donc légèrement plus musclée que celle du Honor 20 qui ne profitait quant à lui que de 6 Go de RAM et 128 Go de stockage.

À l’usage, évidemment le Honor 20 Pro s’en tire haut la main. Sur trois semaines d’utilisation, nous n’avons eu à déplorer aucun ralentissement lors de nos navigations dans l’interface, sur le Web et sur les applications. Le smartphone est très fluide et c’est bien là tout ce qu’on demande à un appareil haut de gamme.

Afin d’évaluer les performances graphiques du Honor 20 Pro, nous avons lancé deux jeux assez exigeants en termes de ressources : PUBG Mobile et Fortnite. Sur PUBG Mobile, le smartphone a proposé une qualité graphique élevée — avec les graphismes HD, la fréquence d’image élevée et l’antialiasing désactivé.

Le Honor 20 Pro

En activant le mode performances du Honor 20 Pro, nous avons également poussé la fréquence d’image à ultra, activé l’antialiasing et désactivé l’ajustement graphique. Dans ces conditions, le Honor 20 Pro a mis quelque temps à se faire aux ajustements, mais passés les premières secondes, la session de jeu s’est avérée parfaitement fluide, même dans les phases de véhicule.

Pour Fortnite, le Honor 20 Pro s’est automatiquement configuré en qualité épique avec résolution 3D à 75% et rafraichissement à 30 IPS (le maximum proposé sur le smartphone). En activant le mode performances dans les paramètres de batterie du smartphone, nous avons pu monter la résolution 3D à 100% tout en conservant un taux de rafraichissement fixe à 30 images par seconde. De très bonnes performances, même si on aurait aimé avoir accès au rafraichissement à 60 IPS.

Afin de comparer le Honor 20 Pro à ses principaux concurrents, nous lui avons également fait passer une série de tests de benchmarks. Comme pour le Honor 20 avant lui, nous avons effectué ses tests avec le mode classique et avec le mode performance, pour pouvoir juger pleinement des capacités du smartphone. Nous l’avons comparé non seulement au Honor 20, mais aussi au Xiaomi Mi 9T, au OnePlus 7 ou au Samsung Galaxy A80, tous disponibles ou lancés à un prix similaire.

 Honor 20 Pro (Perf off)Honor 20 Pro (Perf on)Honor 20 (Perf on)OnePlus 7Xiaomi Mi 9Samsung Galaxy A80
SoCKirin 980Kirin 980Kirin 980Snapdragon 855Snapdragon 855Snapdragon 730
AnTuTu 7.x258 303309 212307 797354 812370 355202 827
PCMark 2.07 8259 1759 2049 6698 8387 311
3DMark Slingshot Extreme2 1444 3474 2175 4395 4992 354
3DMark Slingshot Extreme Graphics2 0534 3674 3026 0536 3552 225
3DMark Slingshot Extreme Physics2 5364 2773 9454 0153 7372 950
GFXBench Aztec Vulkan high (onscreen / offscreen)14 / 12 FPS15 / 13 FPS15 / 12 FPS23 / 16 FPS23 / 16 FPS9,7 / 6,7 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen)22 / 17 FPS30 / 33 FPS20 / 27 FPS33 / 40 FPS36 / 42 FPS14 / 14 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen)38 / 40 FPS59 / 39 FPS37 / 57 FPS59 / 89 FPS60 /101 FPS30 / 34 FPS
Lecture / écriture séquentielle784 / 404 Mo/s786 / 407 Mo/s893 / 206 Mo/s1 429 / 380 Mo/s796 / 189 Mo/s497 / 193 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire52,8k / 41,3k IOPS53,6k / 41,5k IOPS39,8k / 41,5 IOPS40,1k / 75,7k IOPS37,1k / 37,1k IOPS29,4k / 54,7k IOPS

Logiquement, les résultats du Honor 20 Pro sont assez similaires à ceux du Honor 20. Si le smartphone peine en tant normal à égaler les résultats des Xiaomi Mi 9 et OnePlus 7, il s’en rapproche lorsqu’on active le mode performances. Reste que le Snapdragon 855 reste une puce plus puissante. On notera par ailleurs que le smartphone, dans les deux cas, reste bien plus performant que le Samsung Galaxy A80. Il faut dire que le constructeur coréen a équipé son smartphone quasi-premium d’une simple puce milieu de gamme.

Autonomie

Le Honor 20 Pro est doté d’une large batterie de 4 000 mAh. Un accumulateur qui propose donc 250 mAh de plus que celui du Honor 20.

Assurément, l’autonomie est l’un des principaux points forts du Honor 20 Pro. Jamais je ne me suis retrouvé à court de batterie dans la journée. Mieux encore, j’ai parfois pu tenir deux, voire trois jours avec une seule recharge. La première fois, le Honor 20 Pro m’a tenu 64 heures, dont 4 heures d’écran allumé. Il faut dire que mon utilisation s’est limitée à la consultation des réseaux sociaux ou l’écoute de podcasts. Avec une utilisation plus intense, j’ai pu utiliser le smartphone pendant 29 heures consécutives, avec l’écran allumé pendant 6h30, Fortnite lancé pendant 30 minutes (en mode performances) et Amazon Prime Vidéo utilisé pendant 40 minutes.





Sur notre protocole de test personnalisé ViSer qui vient simuler une utilisation réelle du smartphone — la même pour tous les appareils que nous testons — le Honor 20 Pro a tenu pendant 13h24 avant de passer de 100 à 10 % de batterie. C’est l’un des meilleurs résultats que nous ayons obtenus. Le smartphone se hisse à la septième place sur une centaine de smartphones testés avec le protocole actuel. Le Honor 20 Pro n’est dépassé que par les Xiaomi Mi Max 3, Xiaomi Redmi Note 5, Wiko View 2 Plus, Nubia Red Magic 3 et Asus Zenfone 6. Le Honor 20 arrive quant à lui loin derrière, à la 25e place, avec 11h22.

Pour la recharge rapide, le smartphone est fourni avec un chargeur 22,5 W. Celui-ci permet de passer de 8 à 53 % de batterie en 30 minutes. En une heure, vous passerez de 8 à 91 % et il faudra 1h17 seulement pour une recharge complète du smartphone.

On regrettera néanmoins que le Honor 20 Pro ne soit pas doté de la recharge sans fil, même si c’est une habitude chez la marque du groupe Huawei.

Réseau & communications

Le Honor 20 Pro est compatible avec l’ensemble des fréquences 4G disponibles en France, aussi bien les 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2100 MHz (B1) et 2600 MHz (B7) que les 700 MHz (B28), particulièrement importantes pour les abonnés Free Mobile.

Du côté du Wi-Fi, le Honor 20 Pro est compatible avec les fréquences 2,4 et 5 GHz et la norme Wi-Fi 6 (802.11 b/g/n/ac). Le smartphone est également compatible avec le Bluetooth 5.0 ainsi que le NFC, pratique notamment pour le paiement sans contact ou les titres de transports en commun dans certaines villes. Pour la géolocalisation, le smartphone de Honor est compatible avec le GPS dual band (L1+L5), tout comme Galileo (E1+E5) ainsi que le Russe Glonass et le Chinois Beidou. Le temps de fixe est suffisamment rapide puisqu’il nous a fallu une seconde pour être géolocalisé.

Le Honor 20 Pro est doté de microphones permettant d’annuler les bruits ambiants pour votre interlocuteur lors de conversations téléphoniques. Cette réduction de bruit s’avère particulièrement efficace, même si la qualité des appels ne sera pas optimale pour autant. Votre voix pourra en effet paraître particulièrement compressée et manquer de clarté pour votre interlocuteur.

Prix, disponibilité & alternatives

Le Honor 20 Pro est disponible dès aujourd’hui. Le smartphone est proposé au tarif de 599 euros en configuration 8/256 Go. Pour le lancement de son appareil, Honor propose par ailleurs une réduction, à 499 euros.

Le Honor 20 Pro fait face à plusieurs mastodontes sur ce segment très concurrentiel. On pourrait citer le OnePlus 7, mais également l’Asus Zenfone 6 ou le Xiaomi Mi 9.

Galerie photo


















No votes yet.
Please wait...

Voir la source originale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *